SOIRÉE CINEMA À PLOUGONVELIN AUTOUR D’UN VELOUTÉ DE POTIMARRONS…

Dans le cadre d’un cycle  « Chimère, Fantômes, Visions, Utopies, Fantasmes, Illusions, Imagination….. » au cinéma de PLOUGONVELIN, j’ai eu la joie hier soir de partager un velouté de potimarrons avec la vingtaine de personnes présentes.

Ce velouté qui avait mijoté dans l’après midi, avec quelques châtaignes  fraîches sur le dessus, nous a réchauffé. Un verre de vin et un cheesecake plus tard, les participants ont découvert un film en VO « La chute de la maison Usher » de Jean Epstein.

Comme promis, je vous donne la recette du velouté que j’avais préparé avec amour spécialement pour vous :

Ingrédients :

Pour 5 à 7 l d’eau

2 potimarrons de taille moyenne,

2 petits poireaux,

2 pomme de terre ou patate douce,

1 feuille sèche de Kombu (algues),

3 carottes (facultatif),

2  beaux oignons,

3 gousses d’ail,

1 pousse de racine de curcuma ou 2 c à c de poudre,

1/2 pousse de gingembre ou 2 c à c de poudre,

1 bonne cuillère à soupe de vinaigre de vin,

poivre et sel.

Réduire les oignons, l’ail, le gingembre et le curcuma en petits morceaux et les faire revenir dans deux cuillères à soupe d’huile d’olive. Découpez les poireaux, les pommes de terre et les potimarrons en petits morceaux (laver le potimarron et garder la peau, c’est dedans que se cache tous ses bienfaits !). Déglacez le mélange chaud avec le vinaigre et mélangez. Ajoutez ces légumes au mélange et mettre l’eau. Salez et poivrez. Ne pas oublier le kombu. Cuire pendant 1/2 heure environ à feu moyen. Mixez la soupe et dégustez avec des morceaux de châtaignes.

Le prochain rendez vous cinéma est le mardi 18 novembre 2014 avec le film « Seconds » de John Frankenheimer. Le principe est le même : potage et gâteau à 19 H 30 et projection à 20 H 30.

A bientôt,

Maryline

SE FORGER UN ETAT D’ESPRIT POSITIF

Sous ce titre plein de promesse, ne vous attendez pas à une grande théorie de ma part… j’en profite pour vous faire une confession : je suis atteinte de la « petite-phrasite » ! Ni bouton, ni démangeaison, mais un goût certain pour les petites phrases qui synthétisent si bien des idées fortes. Cent fois plus efficaces qu’un long discours, elles ont pour moi la vertu de me rebooster en cas de coup de mou… histoire de garder un état d’esprit positif, si précieux pour notre santé…

Voici mon dernier bouquet de ces phrases clés :

Pour transcender ses peurs… :

« C’est quand chacun de nous attend que l’autre commence que rien ne se passe » Abbé Pierre

… ou ses immobilismes :

 » En agissant, on se trompe parfois. En ne faisant rien, on se trompe toujours » Romain Rolland

Spéciale dédicace à nos politiques :

« On ne résout pas un problème avec les modes de pensée qui l’ont engendré » Albert Einstein

Pour nous, nos enfants et tout ceux qu’on aime :

« La chute n’est pas un échec. L’échec, c’est de rester là où on est tombé » Socrate

Pour ceux qui s’oublient un peu et cherchent leur chemin :

« Quand vous dites « oui » aux autres, assurez-vous de ne pas être en train de vous dire « non » à vous-même » Paulo Coelho

et du même auteur : « La seule chose qui puisse empêcher un rêve d’aboutir, c’est la peur d’échouer ! »

Pour rebooster quelqu’un qui se sent tout minus… avec un zeste de légèreté :

« Si vous pensez que vous êtes trop petit pour changer quoique ce soit, essayez donc de dormir avec un moustique dans votre chambre ! » Betty Reese

Et pour tout ceux qui font leur petite cuisine avec une cuillerée d’humour :

« Quand on a la santé, c’est pas grave d’être malade! » Francis Blanche

LE SHIATSU, KEZACO ?

Le shiatsu est une technique de massage japonais, basée sur des pressions des pouces, des doigts et des paumes. D’ailleurs en japonais, shi signifie doigt et atsu signifie pression. Le principe est d’effectuer des pressions sur certains points du corps, mais aussi des frictions, des étirements ou des percussions, afin de soulager les tensions nerveuses et musculaires. Les points ou tsubos se situent le long de lignes appelées méridiens. Les méridiens sont autant de canaux par où circule notre énergie. Ils passent par des muscles, tendons, terminaisons nerveuses et organes.

shiatsu

C’est pourquoi ces techniques de stimulation des différentes parties du corps ont pour effet de le renforcer et de maintenir un bon état de santé. Car l’idéal est bien de considérer l’art du shiatsu comme un moyen d’entretenir sa vitalité sans attendre que la maladie ne survienne. Néanmoins les massages shiatsu accompagnent efficacement certains traitements médicaux en réduisant le stress et en contribuant à redonner à la personne son tonus et une meilleure résistance.

A L’ORIGINE, LA PENSÉE ORIENTALE

En Extrême-Orient, le corps est considéré comme un microcosme de la nature, soumis aux principes des cinq éléments (eau, bois, feu, terre et métal) et du Yin et du Yang, comme l’est le reste de l’univers. Même si au fil de l’histoire de nos civilisations les disciplines scientifiques ont fourni de nombreuses explications aux mystères de la nature, ces principes demeurent les fondements de la pensée orientale. Pour les maîtres de shiatsu Ohashi et Namikochi, étudiés à l’école de Japon Shiatsu, les cinq éléments et les forces vitales du Yin et du Yang font partie intégrante de leur enseignement.

Voir le site de l’école : www.shiatsu-en-bretagne.com

GAIA-31 blog

COMMENT SE DÉROULE UNE SÉANCE ?

Après quelques minutes d’entretien, le receveur est convié à s’allonger sur le dos ou le ventre sur un matelas ou futon, posé sur des tatamis. La chaise ergonomique peut-être utilisée, en début de séance essentiellement. Les vêtements sont gardés car le praticien de shiatsu n’utilise pas de corps gras qui nuirait à la précision et à la profondeur des pressions effectuées. C’est pourquoi il faut s’habiller confortablement pour suivre une séance. A la fin, le praticien peut montrer un ou plusieurs gestes d’auto-massage ou Do-In, que la personne aurait grand bénéfice à pratiquer chez elle régulièrement. Si une séance d’une heure permet un travail en profondeur, la séance de 30 minutes est également efficace. Mieux vaut recevoir une séance de 30 minutes régulièrement qu’une séance plus longue exceptionnellement.

Sophie

LES ATELIERS DE L’ABRI DE GAIA

 

Vous en avez entendu parler de ces fameux ateliers ? Mais les avez-vous expérimentés ? Si la réponse est non, la suite vous intéresse sûrement !

Lorsque nous avons décidé de créer une maison du bien-être pour rassembler en un seul endroit nos trois disciplines, il n’était pas que question de mutualiser des moyens, loin de là. Nous avons tout de suite pensé à proposer des temps qui associent yoga, shiatsu et nutrition autour de thèmes communs. Parce que chacune a expérimenté la spécialité des deux autres, parce que nous sommes convaincues de la complémentarité de nos pratiques et parce que nous croyons à l’effet de levier créé par la synergie des bonnes recettes, nous voulions profondément partager cela avec d’autres personnes.

Stimuler nos forces vives

C’est ainsi qu’est née la première formule d’atelier (nous avons plein d’autres idées !), calibrée pour permettre une découverte du yoga, du shiatsu et de la nutrition, sur un temps raisonnable (l’après-midi) et pour un prix accessible. Derrière chacune de nos pratiques se trouvent les mêmes fondamentaux, parmi lesquels on compte les principes des cinq éléments à l’origine de la pensée orientale. Nous avons en commun l’idée d’une santé au naturel, basée sur l’entretien de sa bonne forme et sur la stimulation de ses forces d’auto-régulation et d’auto-guérison.

Focaliser sur notre santé par trois approches

Le yoga apporte la conscience corporelle, l’harmonie du corps et de l’esprit, la maîtrise subtile de la respiration… la nutrition nous apprend à donner à notre corps les bons éléments pour un fonctionnement optimal, les vrais et les faux amis de notre alimentation, les associations qui mettent en place des propriétés insoupçonnées…  le shiatsu, technique de massage japonais basée sur des pressions des pouces, doigts et paumes, s’avère un outil d’une grande efficacité pour apaiser les tensions nerveuses et musculaires et amener à soi l’énergie et la vitalité.

Rechercher l’éveil

Nos trois pratiques sont complémentaires, efficaces et activent les mêmes ressorts :

  1. Elles agissent sur le corps et l’esprit,
  2. Elles sont naturelles,
  3. Elles mettent nos corps au travail,
  4. Elles se basent sur l’anticipation pour éviter de tomber malade,
  5. Elles reflètent notre préférence : celle d’aller de mieux en mieux, d’avoir un corps et un esprit disponibles et en pleine possession de leurs moyens.

Finalement, toute cette démarche a pour but de nous conduire vers plus de vitalité et de liberté. Elle nous rend présent au monde ici et maintenant et fait de nous des êtres solaires.

Lorsque nous préparons ces journées thématiques, nous n’avons à l’esprit que partage et bienveillance. Partage de nos connaissances et d’un temps privilégié d’où l’on ressort un peu différent : ce sont nos proches qui nous le disent !

Donc, qu’est-ce qu’on disait au départ ? Ah oui, qui n’a pas encore expérimenté un de ces ateliers ? 🙂

A très bientôt à l’abri de Gaïa

Sophie, Maud, Maryline

PS : nous allions oublier de préciser qu’on ne manque pas de rire non plus… Histoire de rappeler que tout cela est sérieux, mais pas trop !